Un test de grossesse révèle un cancer des testicules

Positif à un test de grossesse de sa copine qu’il a utilisé pour rigoler, un jeune homme a posté ensuite une petite bande dessinée sur Internet pour raconter son aventure.

L’ anecdote n’a toutefois pas fait rire l’ensemble des internautes, et l’un d’entre eux lui a ainsi conseillé de se faire dépister pour le cancer des testicules. Il n’avait pas tort, souligne le Huffington Post, les tests de grossesse fonctionnent en effet en relevant la quantité d’hormone gonadotrophine chorionique (hCG) dans l’urine. Or, un certain nombre de cancers des testicules produisent exactement la même hormone, comme l’explique le cancérologue Mark Pomerantz à la chaîne ABC dans ce sujet ci-dessous (en anglais) : « Il y a très peu de choses dans le corps qui produisent de la bêta hCG, et le cancer des testicules en fait partie ».

L’histoire se termine heureusement plutôt bien. Car l’ami de l’homme au test de grossesse a posté une suite à sa bande dessinée, en expliquant que son ami était allé chez le docteur qui lui avait effectivement trouvé une tumeur dans le testicule droit. Cette dernière était très petite ( la tumeur…. ) et sans conséquence pour la vie future de l’intéressé, mais s’il n’y avait pas eu cette blague de potache, on peut présumer que l’homme aurait eu de grandes chances de perdre son organe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *